En conversation : « L'impact du bruit » avec Simon Gosling

Designflooring

Ce mois-ci, nous sommes heureux d'accueillir Simon Gosling, directeur du marketing chez Quiet Mark. Dans cette conversation en deux parties, Simon se joint à nous pour discuter de la façon dont le bruit affecte notre quotidien et comment nous pouvons créer un environnement plus calme et plus sain.

Après une étonnante carrière qui a inclus le rôle de batteur dans un groupe, la production de vidéoclips et de films, ainsi que du marketing novateur en matière de réalité virtuelle et augmentée, Simon a récemment rejoint Quiet Mark, le programme international de certification qui vise à réduire la pollution sonore, afin de mener les échanges relatifs à l'impact du bruit sur notre bien-être et notre productivité.

Designflooring: Il est clair que, longtemps après que les effets physiques et les difficultés liés à l'épidémie de Covid-19 auront disparu, les séquelles en matière de santé mentale demeureront. Les nouvelles habitudes de télétravail et d'enseignement à domicile ont considérablement augmenté la pression et le stress dans notre quotidien et amplifié le bruit dans nos maisons. Selon vous, quelles sont les principales préoccupations en ce qui concerne les bruits indésirables dans notre vie quotidienne ?

Simon: Nous savons que le bruit ambiant a un impact significatif sur notre santé, avec des difficultés de concentration en milieu scolaire ou sur le lieu de travail, ce qui entraîne une réduction considérable de la productivité.

On a constaté que le stress à long terme causé par le bruit, qui entraîne des niveaux élevés de cortisol (« l'hormone du stress »), contribue aux maladies cardiovasculaires telles que l'hypertension artérielle, les crises cardiaques et les maladies coronariennes. Une exposition prolongée au bruit peut également entraîner d'autres séquelles importantes telles qu'une perte auditive permanente ou des acouphènes, provoquer des troubles du sommeil et des troubles cognitifs, susciter de l'anxiété et mener à la dépression. En fait, l'Organisation mondiale de la santé a calculé qu'au moins un million d'années de vie en santé par an sont perdues dans les pays d'Europe occidentale à cause du bruit environnemental ; elle estime en outre que, d'ici 2050, plus de 900 millions de personnes dans le monde subiront une perte auditive invalidante, mais qu'une grande partie de tout cela est évitable.

Designflooring: Pensez-vous que les distractions sonores peuvent créer une dépendance et cela a-t-il fait de nous la « génération distraite » ?

Simon: Les distractions sonores peuvent être à l'origine d'un mauvais environnement de travail, ce qui peut nous rendre jusqu'à 66 % moins productifs. En effet, nous avons besoin d'au moins deux de nos sens pour produire une réponse optimale à un stimulus donné. Par conséquent, si nous sommes distraits par le bruit de fond, nous pouvons avoir du mal à nous concentrer sur des tâches professionnelles telles que la rédaction d'un e-mail ou la lecture d'un rapport.

Lorsque nous parlons de l'effet de fragmentation de la technologie sur notre attention, nous pensons souvent aux notifications sur nos smartphones. Une étude de faible envergure réalisée en 2014 a révélé que les utilisateurs de téléphones mobiles reçoivent en moyenne 63,5 alertes par jour, la plupart étant consultées en quelques minutes, que le téléphone soit en mode silencieux ou non. Une étude réalisée en 2016 par Deloitte a révélé que les gens consultent leur téléphone 47 fois par jour en moyenne, souvent en réponse à des alertes. Il n’est pas surprenant que certaines personnes aient remarqué cette distraction et cherchent à limiter la lecture de notifications.

Le terme de « dépendance » est constamment employé, mais quand nous le définissons comme ce qu’il est vraiment, c'est à dire une distraction, cela devient un élément sur lequel nous pouvons agir. 

Simon Gosling in conversation

Designflooring: Il y a évidemment un long chemin à parcourir avant de parvenir à un monde silencieux, mais dans quelle mesure l'industrie du bâtiment et du design a-t-elle réussi à reconnaître l'importance de l'acoustique ?

Simon: De nombreux chefs de projet ont développé une plus grande appréciation des avantages d'une meilleure acoustique, suite à de coûteuses erreurs. Parfois, il suffit de simples modifications de conception pour faire une énorme différence, par exemple en utilisant des godets de plantation ronds au lieu de carrés pour dévier le bruit de la circulation au lieu de le réfléchir et de l'amplifier.

En avril dernier, nous avons lancé notre podcast Quiet Mark pour explorer le rapport humain avec le son et discuter des raisons pour lesquelles les avantages d'une acoustique améliorée sont de plus en plus reconnus. Par exemple, dans le premier épisode, j'ai parlé avec Colin Ball, directeur de l'éclairage, et Richard Grove, directeur de l'acoustique au Building Design Partnership, de la façon dont ils avaient l'habitude de tenir des réunions séparées avec les mêmes clients sur certains projets et recevaient souvent des directives contradictoires. Désormais, ils rencontrent les clients ensemble afin de parvenir à la meilleure harmonie possible entre le design visuel et acoustique.

Designflooring: Selon vous, qu'est-ce qui a changé au cours des douze derniers mois en ce qui concerne notre sensibilisation au bruit et à son impact ?

Simon: Pendant les périodes de confinement, nous avons assisté à une vague de silence sans précédent. Les enregistrements des stations sismiques de toute la planète montrent que le bruit à haute fréquence causé par les installations industrielles, la circulation et d'autres activités a chuté de 50 %. Les sons de la nature, en particulier le chant des oiseaux, n'étaient plus masqués par le bruit généré par l'homme.

Chez Quiet Mark, nous explorons en permanence des moyens de maintenir ces faibles niveaux de bruit grâce à des appareils et des produits plus silencieux, des méthodes de construction plus silencieuses et une meilleure acoustique dans l'environnement bâti.

Dans la deuxième partie de notre conversation, nous discutons avec Simon des nombreuses façons pratiques dont les consommateurs, les entreprises, les designers et les fabricants peuvent travailler ensemble pour s'attaquer au problème du bruit afin d'améliorer notre santé et notre bien-être, notre productivité et notre rentabilité. Découvrez notre blog le mois prochain. 

Pour en savoir plus sur Quiet Mark, consultez www.quietmark.com.

 


Connectez-vous ou créez un compte Designflooring pour laisser un commentaire ...